C'est le cœur qui lâche en dernier de Margaret Atwood

Dernière mise à jour : 29 oct.



Résumé :


"Stan et Charmaine ont été touchés de plein fouet par la crise économique qui consume les États-Unis. Tous deux survivent grâce aux maigres pourboires que gagne Charmaine dans un bar sordide et se voient contraints de loger dans leur voiture… Aussi, lorsqu'ils découvrent à la télévision une publicité pour une ville qui leur promet un toit au-dessus de leurs têtes, ils signent sans réfléchir : ils n'ont plus rien à perdre.

À Consilience, chacun a un travail, avec la satisfaction d'œuvrer pour la communauté, et une maison. Un mois sur deux. Le reste du temps, les habitants le passent en prison… où ils sont également logés et nourris ! Le bonheur. Mais le système veut que pendant leur absence, un autre couple s'installe chez eux avant d'être incarcéré à son tour. Et Stan tombe bientôt sur un mot qui va le rendre fou de désir pour celle qui se glisse entre ses draps quand lui n'y est pas : " Je suis affamée de toi. ""

 

Avis :

Note :B


En toute honnêteté, je ne savais pas à quoi m'attendre en débutant ce roman. Le quatrième de couverture m'avait intrigué mais je ne voyais pas où l'auteur allait nous emmener et la lecture a été pour le moins dépaysante !


On découvre dans un premier temps un monde dystopique plus que réaliste dans lequel on suit Stan et Charmaine. Cette présentation n'est finalement que la mise en place du contexte permettant d'expliquer le geste du couple de s'inscrire au projet Positron. Et honnêtement à leur place j'aurais surement moi aussi envisagé cette possibilité…


Pourtant dès le début de la nouvelle vie de nos héros, le roman prends une tournure complètement inattendue. On s'immisce beaucoup plus profondément dans les pensées de chacun ainsi que dans leur vie de couple. J'ai trouvé très intéressant la manière dont Margaret Atwood pousse à l'extrême les personnalités des personnages pour mieux mettre en avant ce qu'elle critique dans son œuvre. Embarqués malgré eux dans une situation qui les dépasse, les personnages en reviennent sans cesse à leurs obsessions premières si bien que le lecteur a du mal à être en empathie avec eux. Mais ce n'est pourtant que la mise en exergue de certains de nos vices critiqués par l'auteur.

Le roman est finalement moins une dystopie qu'un roman d'action voir un thriller psychologique. On veut connaitre la suite des évènements, comment les personnages vont s'en sortir et quel sera le dénouement de cette aventure.

Margaret Atwood manie comme toujours les mots avec beaucoup de justesse et d'humour. C'est le cœur qui lâche en dernier est un roman haletant et très bien écrit qui a joué avec mes émotions à plusieurs reprises. Mais à cause des défauts de ses personnages, j'ai eu du mal à les apprécier et à me plonger autant dans l'histoire que lorsque je lis les autres romans de l'auteur.

Je vous recommande tout de même de vous essayer à cette histoire atypique ! 😊


 

#Mars2021 #MargaretAtwood #Dystopie #Thriller #Satire

6 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout