top of page

Circé de Madeline Miller

Cette semaine, je vous propose de plonger dans une réécriture du mythe grec de Circée, la sorcière qui a transformé l'équipe d'Ulysse en porcs.



Résumé :


"Fruit des amours d'un dieu et d'une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l'Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu'elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu'elle est sensible. En l'exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l'immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuse..."


 

Avis :

Note : B+


Je ne connaissais que très peu ce personnage de Circé, mes souvenirs de l'Odyssée de Homère étant assez lointain, j'ai donc débuté ma lecture en considérant qu'il s'agissait d'une nouveau mythe que je ne connaissais pas plutôt que de chercher à raccrocher les wagons avec ma mémoire.


J'ai pris beaucoup de plaisir durant ma lecture même si j'ai parfois eu des difficultés à rester concentrer sur l'histoire. En effet Madeline Miller réussit à rythmer son récit sur l'évolution du personnage de Circé. Ainsi lorsqu'elle est dans le palais de son père et stagne sans réellement savoir qui elle est, le récit est assez lent voir rébarbatif et j'ai frôlé l'ennui jusqu'au premier sursaut et la punition de Prométhée. Dès que quelque chose se passe dans la psyché du personnage, l'auteur le fait suivre d'évènements concrets apportant de l'action au récit. Le rythme du récit est à la fois un point positif par son originalité et la maitrise de l'auteur et négatif car cela conduit parfois l'histoire sur des moments de plat où le lecteur ne trouve pas son compte.


Outre le rythme, le style de Madeline Miller est très bien dosé : il apporte un bon compromis entre le lyrisme des récits mythologiques et le familier du langage des hommes, à l'image de Circé, déesse cherchant sa place parmi les mortels. Sans être ampoulé, c'est un style pointu que nous propose l'auteur et qui ne noie le lecteur ni dans d'interminable descriptions ni dans un enchainement rapide d'actions. Le style parfois pour le récit qui nous est proposé.


Parlons enfin de l'histoire, comme je l'ai mentionné plus haut, je n'ai que peu de souvenirs de la sorcière Circé présentée par Homère, je n'ai donc pas cherché la "véracité" du récit moderne vis à vis des œuvres antiques. Je me suis plutôt laissée guider dans cet univers où Dieux, héros et mortels se côtoient. Je ne sais pas si Madeline Miller a mélangé plusieurs mythes mais j'ai apprécié retrouver d'autres personnages connus de la mythologies grecques dans son œuvre. J'ai trouvé très plaisant la manière dont l'auteur réussit à relier ses personnages entre eux dans un ensemble très cohérent. J'ai été très surprise de la fin et du traitement sur les personnages de Pénélope et Télémaque, après vérification il s'agit d'ailleurs d'une fin originale de la part de l'auteur que je trouve plus logique que le mythe antique.


Ce livre m'a fait voyagé dans le monde des mythes grecs avec plaisir ! Si c'est le genre de récit qui vous plait, je ne peux que vous pousser à participer a voyage...


 
14 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
bottom of page