Dans la forêt de Jean Hegland

Dernière mise à jour : 29 oct.

Un très bon roman que l'on m'a conseillé lors d'un cercle de lecture. C'est le livre pour lequel j'ai le plus hésité au moment de le noter.. Je vous laisse découvrir pourquoi 😊


Résumé :


"Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours présentes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, remplie d’inépuisables richesses.

Véritable choc littéraire aux États-Unis, best-seller mondial, un roman d’apprentissage sensuel et puissant. JEAN HEGLAND est née en 1956 dans l’État de Washington. Après avoir accumulé les petits boulots, elle devient professeur en Californie du Nord. Son premier roman Dans la forêt paraît en 1996 et rencontre un succès éblouissant dans le monde entier... sauf en France, où il faudra attendre vingt ans avant de le voir enfin traduit."

 

Avis :

Note : C+


Pour être tout à fait honnête avec vous : ce roman ne mérite pas ce C+. Il m'a été très difficile de lui attribuer une note car bien que mon expérience de lecture n'est pas été des plus palpitantes, je lui reconnais de très nombreuses qualités et je le recommande chaudement. Mais je ne note que mon ressenti durant cette lecture et il m'a fallu un gros effort pour entrer dans cette histoire.

Comme pour de nombreux romans de cette catégorie, ce n'est pas le genre de livre qui me plait habituellement et je n'accroche que moyennement aux histoires qui content le quotidien d'un de nos contemporains. Mais j'en avais entendu tellement de bien que j'avais envie de découvrir ce livre et je ne le regrette pas !


Le lecteur découvre l'histoire à travers le journal de Nell, l'un des personnages principaux du roman. Coupées du monde, l'adolescente décide de coucher sur le papier ses pensées, son quotidien mais aussi ses souvenirs. Le contexte de l'effondrement de la civilisation n'est qu'un support réaliste à l'isolement des personnages mais n'est pas l'objet du livre. Il s'agit avant tout d'une histoire de survie en autarcie, l'apprentissage et la relation entre deux sœurs qui doivent composer ensemble pour grandir et s'en sortir face à l'isolement et à la foret qui les entoure.


La construction du roman se fait deux temps. Tout d'abord Nell nous raconte ses souvenirs d'enfance et sa vie jusque-là entrecoupé de quelques éléments de leur vie actuelle mais sans entrer dans le détail de celle-ci. Ce n'est que lorsque nous avons toutes les informations sur le passé que Nell décrit leur quotidien au jour le jour. J'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans la première partie de cette histoire. Bien que la vie des deux sœurs soit atypique : elles vivent avec leurs parents au milieu de la foret, ne sont pas scolarisées et apprennent ce qu'elles ont envie d'apprendre,.. elles ont finalement une vie heureuse et des préoccupations banales. Comme je le dis plus haut c'est un genre que beaucoup apprécient mais qui ne prends que difficilement avec moi. Jusqu'au décès tragique de leurs parents, les deux personnages n'ont jamais été confrontées à des difficultés et je n'ai pas réussi à être en empathie avec elles. Je les ai trouvé très immatures et puériles dans leur relation l'une avec l'autre mais aussi avec leurs parents, ce qui est logique pour des adolescentes mais qui n'a étonnamment pas pris avec moi...


Heureusement la suite de l'histoire est plus captivantes ! La description de la mort de chacun des deux parents est horrible et apporte beaucoup de nuance et d'émotion dans les personnages. On sent à travers le deuil de Nell et Eva qu'une époque est révolue et qu'elles vont devenir plus matures et adultes à la fois brutalement car elles sont livrées à elles-mêmes mais aussi dans la durée car elles vont devoirs composer ensemble sans aucun parent pour arbitrer leurs disputes. C'est à partir de cette période que l'on découvre des débuts d'explications sur les évènements du monde extérieur ce qui apporte un contexte et un sentiment d'isolement très fort.

C'est à ce moment que le récit bascule complètement en huit clos. La survie et la relation entre les sœurs deviennent centraux et se complexifient. La plume de Jean Hegland prend alors tout son sens et nous emporte dans un contre la montre palpitant ponctué de moments très touchants et humains entre les personnages.

L'auteur ne décrit pas tout dans sa totalité mais laisse le lecteur se faire sa propre opinion à partir des non-dits entre Nell et Eva ou de leurs réactions respectives aux évènements. On rencontre aussi plusieurs personnes nouvelles qui bien qu'étant passagères à l'histoire nous donnent de nombreuses informations sur ce qu'il se passe "dehors" et la mentalité dans laquelle le reste de la société évolue.


Un roman que je vous conseille chaudement, en particulier si vous aimez la littérature contemporaine un peu plus classique 😊


 

#BonRoman #Octobre2020 #LitteratureDiverse

7 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout