Le Temps du Déluge de Margaret Atwood

Suite du roman Le Dernier Homme, Le Temps du Déluge est comme son prédécesseur, un excellent roman de Margaret Atwood qui permet au lecteur de s'enfoncer plus profondément dans le futur dystopique que l'auteure a imaginé...

Résumé :

"Adam Premier, le chef spirituel des " Jardiniers de Dieu ", prédit depuis longtemps le Déluge des Airs, une catastrophe naturelle qui toucherait uniquement les hommes pour les punir des méfaits qu'ils font subir à la Terre, à sa faune et à sa flore. Lorsque se produit le désastre, seules deux femmes semblent avoir survécu : Toby et Ren. Partout autour d'elles prolifèrent des espèces transgéniques créées par l'Homme qui menacent les êtres vivants. Dans ce monde terrifiant, tout est devenu danger. Il leur faudra pourtant s'aventurer à l'extérieur pour tenter de subsister et partir à la recherche d'éventuels rescapés..."

 

Avis :

Note : A+

Margaret Atwood nous démontre une fois de plus son talent pour l'écriture et les histoires dans ce livre. Bien qu'il s'agisse de la suite du Dernier Homme, le lecteur suit ici les histoires de Toby et de Ren, deux femmes ayant survécu à la catastrophe ayant décimé l'humanité permettant au lecteur de comprendre l'histoire sans avoir lu le premier roman.


Toby, femme mûre barricadée dans un centre de balnéothérapie, et Ren, jeune femme de l'âge de Snowman enfermée dans une maison close de luxe racontent leur histoire. Leur point commun : avoir vécu auprès des Jardiniers de Dieux. Tout comme le premier tome de cette histoire, on alterne entre le passé des personnages principaux et leur lutte présente pour survivre. On découvre alors la secte religieuse et écologique des Jardiniers de Dieux. Bien que fondée sur des préceptes bibliques, la doctrine de cette secte est le respect des autres espèces : ils prônent le végétarisme lorsque cela est possible et éduquent ainsi leurs membres à respecter les animaux mais aussi à les chasser en dernier recours. Margaret Atwood a ainsi inventé une multitude de fêtes religieuses et de chants reprenant à la fois des concepts chrétiens que la doctrine si particulière des Jardiniers de Dieux et le moins que l'on puisse dire c'est que cela fonctionne. Les discours et chants religieux qui ponctuent chaque chapitre pourraient très facilement exister dans notre futur.


Le recours au point de vue de chacun des deux personnages sur la vie dans cette communauté est très intéressant : Toby est arrivée par hasard dans la secte et cela lui a sauvé la vie. Bien que n'ayant jamais particulièrement cru aux préceptes des Jardiniers elle finit par s'intégrer au groupe et à prendre du plaisir dans certaines de leurs activités. Elle nous présente une vision adulte de ce groupe tandis que Ren intègre la communauté très jeune. Elle est forcée par sa mère de quitter son père et leur Compound pour vivre chez les Jardiniers avant de devoir retourner dans le compound. Elle a ainsi une vision innocente de la secte dans laquelle elle a vécu puis nous fait découvrir à quel point certains préceptes sont inscrits en elle et combien il est dur de s'en détacher. L'évolution des deux personnages et de leur relation avec la religion est très intéressante et met en perspective plusieurs autres modes de vie dans ce monde.


Le récit se déroule en parallèle de l'histoire du Dernier Homme. On pourrait ainsi croire à des redondances avec la première histoire mais il n'en est rien. Bien que le lecteur ait déjà certaines clés de compréhension de ce futur dystopique comme les raisons de la pandémie qui s'est abattue sur l'humanité, Margaret Atwood nous livre dans cette histoire une autre vision du monde qu'elle a imaginé. Celle-ci est très différente de celle de Snowman. En effet, ce dernier ne connait que la vie dans les Compounds alors que Toby et Ren nous font découvrir la vie dans la plèbezone et celle des Jardiniers de Dieu. Elles nous permettent aussi de voir certains évènements décrit par Snowman d'un autre œil… et de répondre à plusieurs questions en suspens dans le premier livre ! Qu'est devenue la mère de Jimmy ? Comment les CorpseCorps ont-ils remplacés la police ? Comment les plèbezoneurs vivent-ils ? Y a-t-il d'autres survivants que Snowman? Autant de questions qui trouvent un début de réponse dans ce livre. De plus Margaret Atwood nous montre Jimmy d'un point de vue externe permettant de faire prendre du recul au lecteur quant à certains évènements décrit dans le premier tome. Le lecteur découvre ainsi que l'histoire des trois personnages s'entremêlent et sont liées de manière plus ou moins compliquée mais toujours très réalistes.


Tout comme le Dernier Homme, le Temps du Déluge nous présente une société ultra capitaliste et dysfonctionnelle qui court à sa perte. Le fonctionnement du système judiciaire, de la vie dans les plèbezones en est un parfait exemple. Le lecteur rencontre aussi des personnages attachants qui luttent pour survivre et trouver leur place dans ce monde…


Un second tome très réussi dans lequel on retrouve l'intelligence et l'écriture subtile de Margaret Atwood que je vous recommande très chaudement !


#Décembre2020 #MargaretAtwood #Dystopie

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout