top of page

Mes Lectures du Mois - Janvier - Février 2023

Dernière mise à jour : 3 mai 2023

Avec d'autres projets personnels en parallèle, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour lire en ce début d'année.. on se rattrapera par la suite !

 

J'ai commencé l'année avec un nouveau Bernard Werber afin de découvrir d'autres titres de cet auteur. J'ai donc lu La Boîte de Pandore.

Note : C


J'ai été plutôt déçue de ma lecture : je m'attendais à une histoire qui débute dans notre réalité et dérive petit à petit vers un récit fantastique et une réalité alternative. Or la bascule dans le fantastique n'est jamais complètement effectuée. L'histoire reste donc très ancrée dans notre monde ce qui donne la désagréable sensation que le discours alternatif qui est proposé pourrait être vrai.


Or ce discours m'a mise extrêmement mal-à-l'aise car il s'agit d'un récit très proche de ceux que l'on peut trouver dans les sphères complotistes. Basé sur l'existence de l'Atlantide et remettant en question des réalités historiques, j'ai eu la sensation de lire l'essai d'une personne qui croyait en ces théories alternatives plutôt qu'une histoire originale complètement inventée.


La lecture reste néanmoins agréable et fluide : Bernard Werber sait manier les mots et nous embarque avec facilité dans son histoire. J'ai apprécié son roman lorsque j'étais dans l'histoire mais une fois à tête reposée il n'est resté qu'un profond malaise face à cette autre réalité. Je ne vous conseille donc pas ce roman.

 

En revanche, je vous recommande chaudement la série de bandes dessinée Kaamelott de Alexandre Astié et Steven Dupré !



Note : A


Je m'inquiétais en débutant la saga de n'y trouver que des redites de la série télévisée sous un autre format et j'ai été très agréablement surprise car il n'en est rien. En effet chaque tome est une aventure des chevaliers de la table ronde. Si les clins d'oeil à des épisodes de la série sont nombreux, notamment le tome 5 qui prends comme point de départ l'un des épisodes avec Perceval et Karadoc, on découvre une histoire originale dans l'ambiance de Kaamelott.

J'ai retrouvé avec plaisir l'humour de la série sous ce nouveau format : les histoires sont variées, les personnages restent fidèles à eux-mêmes et cela complète à merveille le lord déjà établi par la série !


Une très bonne découverte que je recommande et dont je compte évidemment lire la suite !

 

Souhaitant varier les plaisirs, je me suis ensuite tournée vers de la fantasy avec L'Age des Cinq : La Prêtresse Blanche de Trudi Canavan.

Note : B+

Nouvelle trilogie de l'auteur du Magicien Noir, je savais que je ne serais pas déçue ! La lecture est fluide et on est rapidement immergé dans ce nouveau monde. Comme pour sa série précédente, l'auteur prends le partie de nous faire suivre les évènements à travers le point de vue de différents personnages, ce qui donne de la vie et de la profondeur à son monde.


L'histoire respecte des codes classiques de fantasy mais fonctionne très bien. J'ai particulièrement apprécié le traitement qui est fait de la religion. En effet, dans ce monde les Dieux s'incarnent physiquement, ils ont une existence palpable et incontesté. Pourtant tout les habitants du Continent ne leur vouent pas un culte : sans remettre leur existence en question, c'est la relation aux Dieux qui est différente entre les différents peuples. C'est une approche de la croyance assez intéressante.


Un très bon roman de fantasy qui m'a fait voyager et dont je lirais la suite !

 

Comment ne pas terminer ces deux mois sans m'essayer à un classique de la littérature ? J'avais envie de rester dans un monde imaginaire, je me suis donc penchée sur une dystopie classique avec Fahrenheit 451 de Ray Bradbury.

Note : B


J'ai beaucoup de mal à me positionner vis à vis de ce roman : je lui trouve autant de points positifs que de points négatifs et je pense qu'il s'agit d'un livre qu'il est préférable d'étudier que de lire pour le plaisir.


Les ressorts dystopiques de l'histoire sont très intéressants. Comment est-on parvenu à une société où les pompiers n'éteignent plus les feux mais brûlent les livres ? Le roman a beau avoir été écrit en 1953, il est très facile de transposer les explications du commandant sur cette société à la nôtre : c'est aussi dérangeant que passionnant. Le rapport au divertissement avec une télévision omniprésente trouve son écho aujourd'hui dans les réseaux sociaux ou les plateformes de streaming. Lorsque l'épouse de Guy Montag et ses amies parlent des dernières élections, on imagine sans problème des personnes actuelles tenir le même genre de discours.


Vous l'avez compris, c'est un roman dont le contenu est extrêmement intéressant ! Pourtant j'ai eu beaucoup de mal à le lire car j'ai trouvé le style de l'auteur très indigeste. Plutôt que d'aller droit au but et de détailler ce monde qu'il nous présente, il effectue de nombreuses disgressions et on se retrouve avec une histoire où il ne se passe que très peu de choses alors que l'on souhaite en savoir plus. Autant vous dire que j'ai été frustrée de cette lecture.


Néanmoins, malgré ses défauts de style, la dystopie est tellement puissante que je ne peux que vous conseiller sa lecture !

 
16 vues0 commentaire

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page