Code Amrita de Stephen Cole

Dernière mise à jour : 29 oct.

Un livre jeunesse à lire adolescent mais qui perd de sa saveur une fois adulte...


Résumé :


" Identité : Jonah, Tye, Patch, Connie, Motti.

Signe particulier : cambrioleurs les plus doués de la planète.

Boss : Nathaniel Coldhardt. Mission : trouvez la jeunesse éternelle.

Terrain de jeu : Genève, Sienne, Aqaba, Le Caire...

Sport favori : ouvrir une porte sans savoir ce qui se trouve derrière."


Jonah est en prison pour détournement de fond mais son génie pour l'informatique a été remarqué par Nathaniel Coldhart : un mystérieux millionnaire. Celui-ci a adopté plusieurs adolescents aux spécialités diverses et propose à Jonah de rejoindre cette étrange famille...

 

Avis :


Note : D


Je me souviens avoir lu ce roman au collège et l'avoir adoré. On suit une bande de cambrioleurs qui ont entre 12 et 17 ans, chacun extrêmement doué dans son domaine. Il faut admettre que leur vie peut faire rêver plus d'un adolescent : villa de rêve, voiture de sport, pas de cours, des missions de cambriolages divers,... J'avais accroché à l'aspect illégal de leur mission, à l'action et aux retournements de situation.


Pourtant une fois adule, j'ai été très déçue en relisant cette histoire. L'idée de base est très prometteuse mais les personnages acceptent trop vite tous les événements qui leur arrivent. Que ce soit lorsque Jonah découvre la proposition qui lui est faite ou lors des divers retournements de situation, il n'y a que très peu de résistance de la part des personnages. Pourtant il y avait matière à créer de véritables tensions entre les protagonistes. L’accent étant mis sur l'action, on a l'impression que les personnages sont à peine touchés par ce qu'ils vivent et ne défendent que superficiellement leurs opinions.


J'ai aussi été déçue qu'il y ait si peu de remise en question de la légitimité ou des conséquences de leurs actes alors qu'ils sont sensés être des criminels. La seule explication que nous donne l'auteur c'est le passé difficile de chaque personnage qui voue une véritable dévotion envers leur "sauver" et l'argent... Un peu léger pour de jeunes gens qui se reconstruisent. De plus tout s’enchaîne très vite si bien qu'on a du mal à réellement s'attacher aux personnages et que la logique laisse parfois à désirer...


Un bel exemple de livre jeunesse qui ne peut être apprécié que par le public auquel il est destiné !


 

#Jeunesse #Bof #Août2020

9 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout