top of page

L'Age des Cinq de Trudi Canavan

Dernière mise à jour : 26 janv.

Ayant aimé les trilogies autour du magicien noir de Trudi Canavan, il semblait logique de poursuivre les romans de cette autrice avec l'Age des Cinq.



Résumé :


"Quand Auraya a été choisie pour devenir prêtresse, elle n'aurait jamais cru qu'à peine dix ans plus tard elle deviendrait l'une des cinq Blancs, les plus puissants serviteurs des dieux.


D'autant plus que sa relation secrète avec un Tisse-Rêves, membre d'une secte hérétique de sorciers guérisseurs, met sans cesse son avenir en danger.


Mais un danger bien plus terrible empêche bientôt Auraya de s'habituer à ses responsabilités et aux dons exceptionnels que les dieux lui ont offerts : de mystérieux sorciers vêtus de noirs arpentent le continent, laissant derrière eux un sillage de mort et de destruction, et la rumeur court qu'au sud une armée est en train de se lever.


Auraya et ses compagnons font de leur mieux pour former des alliances et unifier le continent sous leur bannière, mais le temps presse. La guerre arrive et, à moins qu'Auraya parviennent à maîtriser ses nouveaux pouvoirs, mêmes les faveurs des dieux ne suffiront pas à sauver son peuple."

 

Avis :


Général :


J'avais beaucoup apprécié La Trilogie du Magicien Noir par laquelle j'ai découvert l'auteur, mais je dois dire que l'Age des Cinq m'a fait une plus forte impression. Dans cette histoire, le lecteur suit Auraya ainsi que différents personnages dans un monde fantastique où les dieux existent et sont au nombre de cinq. Des porte-paroles sont désignés par ces derniers et règnent sur le Continent. La relation entre hommes et dieux et le rapport à la croyance est omniprésent dans cette histoire, interpellant le lecteur mais aussi les personnages. L'approche choisie par l'auteur est très intéressante car au lieu de remettre en cause l'existence des dieux, c'est la vénération aveugle ou la bienveillance systématiques de ces derniers qui est questionnée. Une trame de fond que j'ai trouvé originale et bien maitrisée par l'auteur.


La trilogie suit principalement Auraya auquel il est très facile de s'attacher : c'est un personnage très empathique éprise de justice et qui évolue tout au long de l'histoire, partageant avec le lecteur ses sentiments, ses doutes, ses convictions et ses choix. Mais le récit donne également le point de vue de nombreux autres personnages permettant au lecteur de suivre différents arc narratifs qui rejoindront généralement celui d'Auraya. C'est une construction qui permet à l'auteur d'en dire plus sur son monde et sur les mentalités de chaque peuple sans qu'il soit obligé de l'expliquer au personnage.


Le style est efficace, Trudi Canavan a la plume légère et ne perds pas son lecteur dans des descriptions alambiquées : c'est au travers de leurs actions qu'on découvre la plupart des personnages et chaque tome renferme d'innombrables évènements ! Une trilogie, spécialité de l'auteure, à dévorer !


 

Par Tome :


1. La Prêtresse Blanche

Note : B+


Ayant déjà lu les précédentes trilogies de l'auteur, je me trouvais en terrain connue et je savais que je ne serais pas déçue ! Comme toujours, la lecture est fluide et l'immersion dans ce nouveau monde fonctionne très bien et rapidement. Ici aussi, l'auteur prends le partie de nous faire suivre les évènements à travers le point de vue de différents personnages, ce qui apporte à la fois de la vie et de la profondeur à son monde.


L'histoire respecte des codes classiques de fantasy : initiation, découverte d'un nouveau peule, un ennemi clairement identifié, une bataille finale mais sans tomber dans le cliché : l'ensemble reste cohérent et agréable. J'ai particulièrement apprécié le traitement qui est fait de la religion. En effet, dans ce monde les Dieux s'incarnent physiquement, leur existence est palpable et incontestée. Pourtant tout les habitants du Continent ne leur vouent pas un culte : sans remettre leur existence en question, c'est la relation aux Dieux qui est différente entre les différents peuples. C'est une approche de la croyance intéressante et qui donne lieu à des questionnements originaux.


Un très bon roman de fantasy qui m'a fait voyager et dont je lirais la suite !


 

2. La Sorcière indomptée

Note : B+


Dans ce nouveau tome, le lecteur suit 5 personnages. Tout d'abord Auraya dans ses missions de prêtresse blanche : très marquée par la guerre et sa déception récente, la jeune femme trouve du réconfort inattendu et réussit à se construire même si son bon cœur et son envie d'aider les autres risque de lui coûter sa place.... Le personnage est toujours aussi attachant et bien qu'il s'agisse de l'héroïne elle reste une personne complète et complexe. Son arc croise d'ailleurs l'histoire de Leiard/Mirar après qu'il ait fait la lumière sur sa véritable identité et ses sentiments. J'aime beaucoup cet aspect d'amour interdit et le fait que Leiard/Mirar remette en question les dieux sans tomber dans le prosélytisme : cela permet aux personnages de se questionner sans être influencé.


Le troisième personnage connu de cette histoire est Emeralh qui aide Leiard dans sa quête d'identité mais qui a également sa propre quête à la recherche des autres indomptés. Le lecteur découvre alors les différents personnages dont les dieux veulent se débarrasser.


Enfin on rencontre dans ce tome, deux nouveaux personnages : une princesse Elaï égarée et confrontée à la cruauté des hommes face aux autres races humanoïdes. L'arc est bien écrit et rythmé mais ne m'a pas fait grande impression face aux 4 autres. Sur l'autre continent, le lecteur suit Reivan : une Servante pentadrienne. C'est l'occasion de découvrir la culture de cette autre société dépeinte dans le premier tome comme les grands méchants. Donner une voix à ce peuple et dépeindre leur humanité questionne le lecteur sur les différences entre ses deux peuples... finalement ne s'agirait-il pas qu'une divergence sur les Dieux à servir ?


Alternant entre chaque arc, le rythme est soutenu et le style est accessible sans pour autant tomber dans la simplicité.


 

3. La Voix des Dieux

Note : A


J'ai commencé et terminé ce livre pendant les périodes des fêtes : fini les films de Noël il fallait que je sache ce qu'il arrivait à Auraya !


C'est un tome très rythmé où les évènements s'enchainent très rapidement sans que cela soit forcé : complots déjoués, nouveaux personnages, conflits avec les Dieux, découverte de plusieurs villes pentadriennes,.. Trudi Canavan complète son monde mais résout également l'ensemble des intrigues qu'elle a mis en place dans le tome 2.


J'ai particulièrement apprécié le retournement de situation autour d'un personnage dont on découvre la véritable nature dans ce tome : très rapidement avec de petits indices puis il se dévoile complètement au milieu du livre : je ne m'y attendais pas et j'ai trouvé intelligent que cela fasse écho au tome précédent tout en étant exploité dans celui-ci.


Chaque arc narratif est intéressant et donne envie de continuer sa lecture, Trudi Canavan sait créer la tension chez le lecteur lorsque ses personnages sont en danger et apporte une conclusion intéressante à son histoire. Même si j'avais anticipé une grande partie de la révélation finale, j'ai beaucoup aimé le déchirement de la scène de fin et l'aspect mitigé de celle-ci. L'auteur ne tombe pas dans le "happy ending" et laisse le lecteur se faire sa propre opinion sur les conséquences des évènements.



 

21 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page