Mes Lectures du Mois - Septembre 2021

Dernière mise à jour : 29 oct.

Une rentrée un peu calme en ce mois de septembre où j'ai continué plusieurs séries déjà entamées.

 

J'ai commencé le mois avec le tome 3 des Chroniques de Nicci : Le siège de Pierre de Terry Goodkind.

Note : B


Dans ce troisième tome de la saga, le lecteur délaisse la découverte d'une nouvelle cité pour rester auprès de Nicci, Nathan et Bannon dans Ildakar à nouveau assiégée.


J'ai pris beaucoup de plaisir à lire la suite des aventures de nos trois héros. Terry Goodkind sait attiser l'attention du lecteur et alterner les scènes de vie, de questionnement avec de l'action et des émotions.

La première moitié de l'histoire mériterait un A : la reconstruction de la société d'Ildakar et la rencontre avec le général de l'armée ennemie sont très intéressantes. J'ai particulièrement apprécié ce dernier qui n'est pas initialement un personnage méchant. C'est un militaire qui connait la guerre et suit les ordres qu'on lui a donné.. jusqu'au désespoir. Je l'ai presque trouvé touchant ! Jusqu'à ce qu'il craque et devienne un cliché de méchant.


J'ai alors trouvé que l'histoire s'enlisait et tournait en rond pour finir par atteindre une surenchère du catastrophique qui frôle le ridicule… J'espère que le dénouement de cette histoire avec le tome 4 relèvera le niveau !

 

J'ai enchaîné avec le nouveau livre de Céline Holynski : Biberon, Vodka & Déambulateur.

Note : B-


J'avais beaucoup apprécié la lecture du premier roman de Céline Holynski Rupture, Tarot et confiture mais j'ai trouvé cette suite plutôt décevante.


La force du personnage de Camille est sa personnalité : elle se fait des films, prends des décisions sur un coup de tête, élabore des plans méticuleux sur une base instable et est très maladroite. C'est grâce à ce cocktail explosif que l'héroïne se retrouve dans des situations complètement improbables et extrêmement drôles. Or dans ce second tome, Camille subit les évènements qui lui arrivent et sa personnalité n'a finalement que peu d'impact sur les situations auxquelles elle est confrontée… L'humour fonctionne alors un peu moins bien.


De plus l'auteur a un tic d'écriture que j'ai du mal à apprécier: faire des références de culture populaire très datée : cela ancre le récit dans notre présent mais me sort complètement de ma lecture. Si par exemple les références à Harry Potter ne sont pas gênantes car c'est un phénomène qui dure dans le temps depuis plus de 10ans, les comparaisons à Stéphane Plazat ont peu d'intérêt et créent une rupture dans l'histoire.


Cela reste néanmoins un petit roman sympathique qui se lit bien !

 

Enfin j'ai terminé le mois avec le tome 2 de la saga de l'Epouvanteur : La malédiction de l'Epouvanteur de Joseph Delaney.

Note : B+


Alors que le premier roman de cette saga servait principalement d'introduction au lecteur vis à vis des différents personnages, on entre dans le vif du sujet avec ce second opus.

L'histoire se divise entre deux arcs : la mission de l'Epouvanteur vis-à-vis du Fléau, un être démoniaque, et la lutte contre l'Inquisiteur et les croyances religieuses en général.

L'action est omniprésente et bien rythmée : pas le temps de s'ennuyer lors de cette lecture.


Il faut néanmoins garder en tête qu'il s'agit d'un roman jeunesse : le personnage principal n'a que 13 ans et a donc parfois des réactions étonnantes ou irréfléchies mais ses qualités rattrapent ses erreurs.


Un très bon second tome que j'ai préféré au premier !

 

#Septembre2021 #Jeunesse #Fantasy

12 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout