Saga L'épée de Vérité de Terry Goodkind - Arc 1

Cette semaine on s'attaque à un gros morceau puisqu'il s'agit de la saga de l'épée de vérité. L'une de mes séries fantasy préférée... voir la numéro 1 !


Résumé :

"Jusqu'à ce que Richard Cypher sauve cette belle inconnue des griffes de ses poursuivants, il vivait paisiblement dans la forêt. Elle ne consent à lui dire que son nom : Kahlan. Mais lui sait déjà, au premier regard, qu'il ne pourra plus la quitter. Car désormais, le danger rôde en Hartland. Des créatures monstrueuses suivent les pas de l'étrangère. Seul Zedd, son ami le vieil ermite, peut lui venir en aide... en bouleversant son destin. Richard devra porter l'Épée de Vérité et s'opposer aux forces de Darken Rahl, le mage dictateur. Ainsi commence une extraordinaire quête à travers les ténèbres. Au nom de l'amour. A n'importe quel prix. « Ce roman va tout balayer sur son passage, comme le firent ceux de Tolkien dans les années 60. » Marion Zimmer Bradley"

 

Avis :

Général :

Avant de partager avec vous mon opinion sur l'histoire de cette saga, je trouve que les illustrations de couverture de chacun des tomes sont magnifiques. Non seulement elles sont visuellement très belles mais elles reflètent aussi des points essentiels de chaque tome sans pour autant dévoiler l'histoire qu'il y a derrière. C'est une subtilité que j'aime beaucoup!


Entrons maintenant dans le vif du sujet. J'ai dévoré chacun des tomes de cette saga et j'ai du prendre sur moi à chaque fois que je finissais l'un de ses romans pour ne pas enchainer sur le suivant... J'ai fini par me coucher plus d'une fois à des heures pas possibles parce que je voulais finir "juste un chapitre" puis "encore un", "juste un dernier",.. C'est vraiment une histoire que j'ai énormément aimé.


Deux personnes m'ont conseillé L'épée de Vérité durant mes études, l'une fan de la saga qui avait lu tout ce qui était sorti et le second qui s'était arrêté au tome 3 ou 4 car il trouvait la structure des livres trop répétitives et les dénouements trop simples mais me recommandait quand même de la lire. C'est un conseil qui m'avait étonné mais que j'ai compris en lisant ces livres.


Le monde créé par Terry Goodkind est très complet. On le découvre petit à petit aux côtés des personnages principaux et une chose est sûre : l'auteur a pensé à tout! On retrouve plusieurs contrées qui cohabitent chacune avec son Histoire propre et des bribes communes à ses voisins, les gouvernements et modes de fonctionnement varient entre les différents pays. On plonge dans un monde très diversifié et cohérent. Cet aspect est très intéressant et est abordé au fur et à mesure des livres. En effet chaque tome aborde au travers de l'histoire des personnages un élément du monde qui est différent. Le lecteur est toujours dans la découverte de ce monde imaginaire sans pour autant être perdu puisque la succession d'évènements conduisant d'un lieu à un autre est fluide et bien amenée dans l'histoire.


Les personnages de cette série sont très bien caractérisés et sont très attachants. Tout au long de l'histoire, le lecteur les voit évoluer (en bien ou en mal) et grandir sans perdre pour autant les quelques traits de personnalité qui les caractérise et on ne se sent que rarement perdu entre les différents personnages, ce qui est assez bluffant vu leur nombre !


On découvre l'enjeu principal de ce premier arc de la saga à partir du tome 3 mais de nombreux éléments cruciaux à cette histoire sont présentés de manière directe ou plus subtile dans les deux premiers tomes. Ces derniers bien que chargés en aventures et découvertes sont principalement des tomes d'"exposition" qui permettent à l'auteur de présenter au lecteur son monde et les différents personnages principaux que l'on va suivre. C'est pour cette raison que la structure des premiers tomes peut être frustrante et rappelle fortement les contes de fée. En premier lieu tout va bien, les personnages vivent leur vie puis un élément perturbateur va prendre conscience du catastrophe de plus en plus imminente. Il s'ensuit une course contre la montre épique pour trouver la solution et celle-ci est souvent assez simple et permet de résoudre le super-gros problème facilement. Et c'est vrai que j'ai eu la même sensation en lisant les trois/quatre premiers tomes. Pourtant les dénouements de ces livres ne sont pas anodins et sont souvent lourds de conséquence pour la suite des évènements. C'est un aspect que j'ai beaucoup apprécié : il y a une réelle complexité dans les évènements de l'épée de vérité mais celle-ci n'est pas révélée tout de suite au lecteur qui découvre au fur et à mesure de la saga toutes les connexions qui ont lieu dans ce monde. Pourtant, malgré cette complexité, l'enjeu principal de l'histoire reste très classique : vaincre le grand méchant qui incarne le Mal !


L'une de mes amies m'avait fait remarquer qu'on sentait une forte dualité dans la saga similaire à la dualité USA/URSS, cela m'avait effleuré lors de ma lecture sans pour autant me marquer. En effet c'est une remarque qui a aussi été faite au sujet de Star Wars ou du Seigneur des Anneaux et dans beaucoup d'histoires il y a une dualité méchants/gentils très forte qui permet au lecteur de prendre tout de suite parti et qui est parfois utiliser à contre-pied par les auteurs. De plus je préfère m'évader dans un monde imaginaire que de tenter de raccrocher celui-ci à notre Histoire réelle.

Pourtant il est vrai que le grand méchant prône certaines idéologies communistes : le partage strict entre tous par exemple. Mais ce n'est pas cette manière de penser à proprement parler que combat Richard et ses compagnons mais plutôt la brutalité, la violence et la volonté d'écraser quiconque vivrait autrement. Le Grand Méchant (dont je ne donnerai pas le nom pour ne pas vous spoiler) ne veut pas juste avoir sa petite société égalitaire dans son coin mais l'imposer à tous par la violence et par l'esclavage du reste du monde. Et c'est ce paradoxe qui est pointé du doigt par l'auteur ainsi que les dérives exacerbées des dirigeants. Notamment lors de l'un des tomes où l'on découvre le pays d'origine du grand méchant et les personnes qui y vivent. Celles-ci ne sont pas toutes des monstres assoiffées de sang et fermées au reste du monde. Elles subissent une forte propagande et les inconvénients de leur société. En plus de la violence de ceux qui doivent maintenir l'ordre. C'est un point de vue que j'ai trouvé très intéressant et qui accentue la barbarie de ceux que combat Richard. Pourtant cette société aux bases communistes n'est pas plus développée que les autres structures que nous découvrons au fil des tomes et qui ont toutes leurs spécificités, leurs avantages et leurs inconvénients. Terry Goodkind ne dépeint pas donc une unique dualité méchants/gentils mais une multitude de possibilités qui finissent toutes par être manipulées par des êtres humains égoïstes ou violents.


Il y a un aspect humain très intéressant qui est d'ailleurs très bien représenté dans dans l'évolution des personnages. Quasiment aucun d'entre eux n'est tout blanc ou tout noirs : les gentils peuvent faire de lourdes erreurs même avec les meilleures intentions et inversement, certains "gentils" peuvent devenir méchants, certains "méchants" peuvent redevenir gentils ou rester du côté du Grand Méchant même s'ils sont humains et pas juste des barbares assoiffés de sang. C'est un des meilleurs aspects de la saga et que j'ai beaucoup aimé.

On alterne entre les points de vue des différents personnages principaux voir certains personnages secondaires, notamment lorsqu'ils sont séparés et vivent des évènements en parallèle. Cela donne du rythme à l'histoire et crée parfois des moments de suspens très agaçants pour le lecteur qui veut vite savoir ce que devient celui ou celle qu'il suivait dans le chapitre principaux. Cette succession de points de vue donne aussi lieu à des épisodes d'ironie dramatique où le lecteur sait plus de choses que le personnage ce qui augmente l'attachement qu'on a pour les personnages : on sait ce qui va leur arriver mais on ignore comment ils vont réagir et s'ils vont s'en sortir.. Autant vous dire que lâcher le livre dans ces moments-là est extrêmement dur !


Si je continue sur cette lancée, je peux encore vous écrire des pavés en parlant de la logique des évènements, du lien fort avec la nature, de l'importance de ne pas oublier le passé,des relations entre les personnages,... mais le mieux pour vous c'est découvrir cette fantastique histoire par vous mêmes ! 😊

 

Par Tome :

Promis je ne vous spoile rien !


1. La Première Leçon du Sorcier

Note : A+

Comme je l'ai dit plus haut ce premier tome sert beaucoup à l'exposition du monde de Terry Goodkind. Richard vit en Terre d'Ouest et va traverser les étranges frontières magiques qui sépare son pays du reste du monde pour découvrir les Contrées du Milieu de D'Hara. Le but de cette expédition : aider la mystérieuse Khalan, une jeune femme originaire des Contrées du Milieu dont Richard a sauvé la vie... et sauver le monde des griffes de Darlen Rhal, le puissant empereur de D'Hara dont la soif de pouvoir semble sans limite.

C'est une histoire d'aventures, d'amour et d'amitié très puissante. J'ai été d'ailleurs très étonnée de trouver des scènes de tortures psychologiques et physiques (rien d'insurmontable pour les âmes sensibles ne vous en faites pas) dans ce tome qui débute comme un petit roman fantasy classique. La cruauté dont fait preuve le dirigeant de D'Hara est très bien retranscrite et les moyens qu'il utilise pour parvenir à ces fins rappellent au lecteur qu'il ne s'agit pas du personne seule mais qu'il a en sa coupe un pays entier et les personnes bonnes ou mauvaises y vivant... Un point de vue parfois négligé dans certaines histoires!

On est entrainé avec Richard à travers le flot d'évènements qui surviennent parfois malgré le jeune homme. J'ai été très touchée par la relation qui se crée entre Richard et Khalan malgré eux dont l'auteur nous expose chaque point de vue. Ceux sont des personnages très réalistes et attachants !


2. La Pierre des Larmes

Note : A+

Ce tome nous fait sortir des frontières du Nouveau Monde pour découvrir l'Ancien Monde et la Palais des Prophètes dirigé par les Sœurs de la Lumière. Sous ses allures d'école de Magie où le temps s'écoule de manière différente du reste du monde, une menace plane,... En parallèle, dans les Contrées du Milieu, le lecteur découvre l'Armée de l'Ordre Impérial ainsi que la bataille entre cette armée de barbares et de jeunes soldats...

C'est un récit prenant où beaucoup d'éléments et personnages clés au reste de l'histoire sont introduits. La manière de pensée des Sœurs de la Lumière est très intéressante et soulève de nombreuses questions donnant matière à réfléchir. L'action est aussi très présente dans ce tome que ce soit lors des affrontements dans les Contrées du Milieu ou les évènements plus subtiles au Palais des Prophètes, impossible de s'ennuyer !


3. Le Sang de la Déchirure

Note : A

Ce livre est plus tourné vers la politique et la diversité des dirigeants des Contrées du Milieu qui vont devoir faire face à un choix aux lourdes conséquences... Impossible d'en dire plus sans dévoiler l'histoire, comme tout les autres tomes de la saga, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire celui-ci!


4. Le Temple des Vents

Note : A-

Une prophétie activée, une maladie se répandant dans tout le Nouveau Monde décimant la population à une vitesse alarmante et un mystérieux demi-frère sont au cœur de l'intrigue de ce nouveau tome. Une seule solution pour nos personnages principaux : abandonner ce auxquels ils tiennent le plus... Une nouvelle histoire haletante.

Pourtant je ne peux m'empêcher de lui mettre un bémol car j'ai trouvé que ce tome mettait mes nerfs à rudes épreuves !


5. L'Ame de feu

Note : A

La magie se meurt dans le monde de l'Epée de Vérité. Cela peut paraitre anodin mais Terry Goodkind nous montre toutes les relations de cause à effet lié à cette disparition, démontrant ainsi la complexité du monde qu'il a créé.

En plus de devoir trouver une solution à la catastrophe imminente et empêcher la disparition de la magie, plusieurs de nos personnages préférés partent en mission diplomatique dans le pays d'Anderith. Composée de deux populations les Andériens et les Hakens, cette nation a un fonctionnement très discriminant : les Hakens sont en effet fortement opprimés par les Andériens car étant de nature brutale, ils doivent être soumis à des règles strictes. A travers les points de vue de différentes personnes de ce pays, le lecteur découvre la manipulation et l'oppression qui sévissent dans ce pays.

C'est aussi un tome très intéressant sur les bassesses politiques de certains dirigeants. On suit ainsi les manigances du bras droit du Ministre de la Civilisation (haut dirigeant du pays) pour placer ses points et accéder au poste qu'il convoite...


6. La Foi des Réprouvés

Note : A+

L'un de mes tomes préférés !

C'est un tome où beaucoup d'évènements cohabitent : d'une part les batailles des forces armées des Contrées du Milieu et D'Hara pour arrêter la progression de l'Ordre Impérial. D'autre part l'auteur nous fait découvrir le quotidien des personnes ordinaires vivant dans l'Ancien Monde sous la joug de l'Ordre Impérial.


7. Les Piliers de la Création

Note : A+

Cette nouvelle histoire est centrée sur deux nouveaux personnages : Jennsen Rahl et Oba Rahl.

Jennsen a passé les vingt premières années de son existence à fuir son père, Darken Rahl qui l'a condamné à mort depuis sa naissance. A la suite d'évènements tragiques, elle rencontre Sébastian, un jeune homme de l'Ancien Monde qui lui apprends que Richard est un monstre assoiffé de sang qui cherche à tout prix la guerre entre l'Ancien et le Nouveau Monde et que le seule rempart à cette sauvagerie est l'Ordre Impérial. Enrôlée par son nouveau compagnon, Jennsen va se voir confier plusieurs missions,... changera-t-elle d'avis sur celui qu'elle craint et déteste ?

Cette nouvelle histoire va beaucoup jouer avec vos nerfs mais est très enrichissante. Non seulement on découvre des personnages qui ne possèdent aucun aspect du Don mais on apprends aussi le discours de l'Ordre Impérial pour rallier des partisans.


8. L'Empire des Vaincus

Note : A-

Un peu moins fan de ce tome qui nous fait découvrir l'empire Bandakar : un royaume isolé par la magie, dans le but d'empêcher ses habitants de rentrer en contact avec le reste du monde.

Protégé du monde par cette barrière magique, les habitants de cet empire refusent toute forme de violence, y compris pour se défendre. Le point de vue de ses personnages et leur manière de vivre en société est très intéressante mais se heurte évidemment à de lourdes conséquence lorsque la barrière faiblie et que l'Ordre Impérial y fait son apparition.


9. La Chaîne des Flammes

Note : A+

J'ai lu les précédents tomes en prenant mon temps et en lisant d'autres livres entre deux tomes pour ne pas enchaîné la saga trop vite... Cela n'a pas été le cas des trois dernières histoires qui m'ont tenues en haleine jusqu'à la fin et j'ai adoré de dénouement et les aventures que vivent les personnages pour y parvenir !

Plus personne ne se souvient de Khalan, pire encore, toute trace de son existence a disparu ! Que s'est-il passé ? Je vous laisse le découvrir 😊


10. Le Fantôme du Souvenir

Note : A

Impossible pour moi de parler des aventures de ces deux derniers tomes sans vous spoiler des évènements importants des tomes précédents... Mais ils sont géniaux et concluent parfaitement l'histoire. Attentionà vous et à vos émotions qui risquent de faire des montagnes russes!


11. L'Ombre d'une inquisitrice

Note : A+



#Fantasy #CoupdeCoeur #PostHebdo

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout